Avoir une Âme d’Enfant

par | 18 Juil 2020 | Arts, News, Voyage

4 min de lecture

Essaies-tu toujours d’avoir le regard d’un enfant sur ce qui t’arrive? Es-tu toujours en train de voir le bon côtés des choses? Ou alors tu t’inquiète dès lors que l’adversité vient sur ton chemin? 

Selon de nombreux enseignements, religions et philosophies, comme le Taoïsme par exemple, nous devrions tous avoir un esprit d’enfant. 

« Gardez votre âme d’enfant et ne faites qu’un avec le Ciel » 

Lao Tseu

Je me souviens d’une fois, j’ai appris à ma petite soeur à faire du vélo. Elle a 10 ans de moins que moi et quand elle a enfin décidé d’enlever les roulettes sur son vélo, j’étais là pour l’aider. Je lui ai donné ce que j’ai appelé une potion pour qu’elle puisse faire de la bicyclette toute seule. 

bateau et brume

Je suis persuadé que, en se concentrant sur ce que les enfants ont à dire sur le monde, nous pouvons en apprendre beaucoup. C’est pourquoi, le projet de documentaire Le Changement Intérieur dont je t’ai parlé, peut enfin dire publiquement qu’il fera une différence dans le monde en apportant son soutien aux enfants dans le besoin en Asie du Sud pendant son tournage. 

Pour résumer le projet, mon équipe et moi-même sont en cours de préparation du tournage d’un documentaire entre l’Australie et l’Inde qui analysera notre société de consommation et qui prendra exemple sur les enfants.

Notre société est basée sur la possession, avoir plus signifie réussir ; ce qui entraîne des déséquilibres. Or, quand on s’intéresse aux civilisations et aux savoirs anciens, la simplicité et la durabilité sont deux mots qui vont de pair. En somme, intéressons-nous au passé pour comprendre comment avancer dans le futur.

En tant qu’adulte, nous avons tendance à voir le verre à moitié vide, à s’inquiéter du lendemain et à toujours s’assurer d’être en santé et en sécurité. Et si, en s’inspirant simplement du tempérament des enfants, nous pouvions grandir et s’épanouir à nouveau?  

Une des recettes d’une vie plus saine est donc une vie plus simple, ou pour utiliser un terme que certains connaissent, une vie qui tend vers le minimalisme.

Sans dire que tout le monde devrait vivre de façon minimaliste, c’est une façon de vivre consciente que développent de plus en plus certains festivals de tous genres qui s’inscrivent dans une démarche éco-responsable et à partir de laquelle il est possible de s’inspirer pour changer peu à peu ses habitudes et tendre vers un équilibre intérieur

 

En s’intéressant tout particulièrement aux habitudes qu’on les enfants des pays visités, nous pourrons nous rendre compte de façon plus claire de ce vers quoi l’humanité tend. Nous verrons que la pauvreté d’un pays fait très souvent sa richesse humaine et que ce sont les enfants des pays les plus pauvres qui combleront les lacunes de nos sociétés occidentales.

 

Ma soeur dont je vous ai parlé plus haut dans ce post, a bu ma potion. Et devine, c’est de cette façon qu’elle a apprit à faire du vélo! Pas d’inquiétude, la potion contenait seulement de l’eau, mais je lui ai simplement dit que cette potion lui donnerai assez confiance en elle pour qu’elle puisse monter sur son vélo parfaitement. Et c’est ce qui s’est passé, ce jour là fût le jour où elle fût capable d’enlever les roulettes de sa bicyclette.

 

Grâce à ce film, nous montrerons comment, en décidant simplement de ne plus se laisser guider par la société et en changeant progressivement ses habitudes, nous pouvons nous laisser affecter par les problèmes du monde que de moins en moins. Une personne à la fois, il est possible de tendre vers un avenir durable.  Ce film aidera à élever la vibration de la terre et à éveiller les consciences.   

Plus d’explications disponibles sur la page du projet sur GlobeDreamers.com

À chaque pays visités nous nous engagerons de manière associative et bénévole. Nous oscillerons entre grandes villes et petits moyens. Nous nous concentrerons sur ces petites villes, qui ont moins d’attrait à première vue mais qui peuvent nous apprendre bien plus que les villes touristiques. Nous irons à la rencontre des monastères et des coutumes les moins connues du monde occidental, pour ouvrir nos horizons et toujours aller plus loin vers notre compréhension du monde et de nous même.

Le problème étant, la solution miracle n’existe pas, chaque chose prend du temps. Nous montrerons donc au public, par ce projet, à quel point il est nécessaire pour la planète, oui d’une part mais surtout pour chacun d’entre nous de commencer peu à peu à prendre soin de nous.

1 – Axes de travail

explications

Après deux années de recherche dans ce domaine, il est nécessaire d’aller sur le terrain pour se rendre compte clairement de la situation. C’est pourquoi, dans chaque pays visités, nous nous poserons 3 questions :

  • Quel impact la société de consommation a-t-elle sur l’environnement et sur le bien-être de la population? 
  • Quelles sont les coutumes de ce pays et en quelles mesures peuvent-elles nous être bénéfiques? 
  • La richesse de ce pays fait-elle sa grandeur? (ou sa pauvreté laisse-t-elle la place à la richesse des échanges?)  

2 – Travail associatif 

foule dans la foret 

Pour ce faire, l’équipe de ce film est en pleine préparation et à la recherche d’un projet par pays traversé. En effet, afin de s’imprégner suffisamment des pays, de laisser notre empreinte et de toucher un maximum de sujets propres aux valeurs du film, le projet est toujours en construction et nous reviendrons prochainement avec une idée plus claire de quels seront les projets qui motiveront nos séjours.

Et parce que les enfants sont un point majeur de l’évolution de tout un chacun et de l’humanité, et qui plus est du sujet de notre film, nous sommes à la recherche d’une association venant en aide aux enfants dans un ou plusieurs des pays traversés par le tournage. Nous sommes d’ailleurs déjà en lien avec association qui enseigne l’anglais aux enfants et adolescents du Laos et se bat sur place pour la préservation de l’environnement.

Nous nous arrêterons également dans des monastères pour nous rendre compte de la philosophie de vie minimaliste véhiculée par la sérénité de leurs résidents.

Nous séjournerons également chez l’habitant, la plupart du temps en échange du gîte et du couvert pour rentrer dans leur quotidien et nous rendre compte précisément des impacts de la sur-consommation sur leur vie de tous les jours. Nous sommes d’ors et déjà en contact avec des locaux à Bali, en Thaïlande et au Cambodge.

3 – La cause des enfants

enfants Inde peinture

Selon le BIT (Bureau International du Travail), au moins 250 millions d’enfants seraient au travail dans le monde, parmi lesquels 61% seraient en Asie.

 Pourtant, une loi datant de 2006 interdit le travail des enfants de moins de 14 ans en Inde. Mais les contrôles se faisant rares et les lois n’étant que très peu appliquées, on estime à 12.5 millions d’enfants travaillant dans ce pays.

L’Unicef tire d’ailleurs la sonnette d’alarme dans un nouveau rapport publié récemment. La pandémie de Covid-19, explique l’organisation, «détruit des décennies de progrès en matière de santé, d’éducation et d’autres domaines pour les enfants en Asie du Sud». Les projections montrent qu’au cours des six prochains mois, 120 millions d’enfants supplémentaires pourraient tomber dans la pauvreté et l’insécurité alimentaire, s’ajoutant aux quelque 240 millions d’enfants déjà dans la pauvreté.

L’Inde a également dû reconfiner une partie de la population il y a quelques jours. Imagine les dégâts que cela pourraient engendrer pour beaucoup de personne là bas.

Malheureusement, le travail des enfants n’est pas la seule violation des droits de l’enfants dans les pays d’Asie du sud. L’Inde, placée après le Bangladesh en matière de mariage d’enfants célèbre encore 40% des mariages d’enfants dans le monde. Les jeunes filles, promises en mariage à leur naissance sont données à un homme plus âgé qu’elle vers l’âge de 11 ans. Les jeunes filles comme les jeunes garçons sont donc privés d’un développement normal et même d’une éducation à proprement parlée, leur santé mentale et physique se trouvent entravées et de ce fait leur avenir. Bien que le mariage d’enfants soit interdit par la législation Indienne, 47% des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans.

L’histoire de ma soeur nous démontre le pouvoir de l’imagination des enfants. Ils ont juste besoin de croire en quelque chose pour le rendre réel. Autant de raison pour lesquelles il faudrait les prendre en exemple et considérer leur point de vue.

Ensemble, nous parcourrons les mégalopoles du monde, Paris, Sydney, Melbourne, Bali, Jakarta, Singapour, Phnom Penh, Bangkok, Chitagong, Dhaka, New Delhi en portant notre attention sur des villes moins aisées sur notre chemin.

Nous verrons que la simplicité donne parfois la chance au bonheur de surgir.  

Plus d’explications disponibles sur la page du projet sur GlobeDreamers.com

Si tu veux toi aussi faire partie d’une grande cause, si tu veux avancer dans et pour le monde et plus spécialement pour les enfants du monde, je t’invite à jeter un oeil au projet. Il est supporté par la plateforme de voyage engagés GlobeDreamers.

Tu peux cliquer sur l’image plus bas pour être redirigé vers la page du projet sur leur site.

Un arbre au milieu d'un champ l'automne 

Ou cliquez simplement sur ce lien : https://globedreamers.com/crowdfunding/voyage/long-metrage-sur-la-sensibilisation-de-la-consommation-de-masse

Une façon de commencer à aider le projet serait de le partager sur votre réseau social préféré, cela aidera le projet ÉNORMÉMENT à être connu et soutenu.

Si tu es intéressé, je serai également interviewé en live avec GlobeDreamers sur leur page Instagram dimanche à 19h (GMT + 1).

D’ici là, prends du temps pour toi-même et tes proches.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *